Présentation de la Ville

Présentation de la Ville

Lac-Sergent

La municipalité est située dans la MRC de Portneuf, à environ 10 kilomètres de la ville de Saint-Raymond et à 40 kilomètres de la ville de Québec. Elle est issue de la construction, entre 1854 et 1871, de la voie ferrée reliant Québec au Lac-Saint-Jean, abandonnée en 1989 et démantelée en 1995. Ses premiers estivants, qui proviennent généralement de la Capitale, arrivent dès 1896 et s'établissent en bordure du Lac-Sergent surtout dans la partie sud-ouest où l’on retrouve deux stations de chemin de fer.

La fondation de la mission Notre-Dame-du-Lac-Sergent et la construction d'une première chapelle en 1908 marquent le début des premiers établissements qui conduisent à la constitution de la Ville de Lac-Sergent en 1921, à partir des territoires détachés de Saint-Raymond et de Sainte-Catherine-de-Fossambault. La chapelle, construite d'abord pour l'usage des vacanciers de l'endroit, fut agrandie en 1913 puis en 1927, et est encore utilisée occasionnellement.

Deux hypothèses sont formulées quant à l'origine du toponyme Sergent, dont on a tiré le gentilé "sergentois". Selon la version la plus communément admise, cette dénomination aurait d'abord été attribuée à la mission Notre-Dame-du-Lac-Sergent, vraisemblablement en usage entre 1890 et 1921, en souvenir d'un vieux soldat vivant jadis sur les bords du lac et qui aurait détenu le grade de sergent.

La seconde version attribuerait quant à elle la dénomination municipale à une déformation du mot serre-joint, outil de menuiserie, dont le lac rappelle la forme. L'appellation telle qu'on la connaît aujourd'hui tire son origine de la construction des stations ferroviaires qui portaient autrefois les noms de Lake Sergent Station et de Lake Sergent East Station.

La Ville de Lac-Sergent est depuis toujours reconnue pour sa nature, son environnement paisible et ses possibilités pour les sports nautiques. 

Vue aérienne du Lac Sergent.